Le temps qui passe - Benoît Thiault

Le temps qui passe


Cette photo, c'est comme une redécouverte. Redécouverte d'un lieu que je connais bien et que j'affectionne pour tout ce qu'il laisse sous-entendre. 

Les chutes de l'Aille sont situées sur le territoire de la commune de Vidauban, et coulent à proximité d'une scierie qui tirait de la force hydraulique l'énergie nécessaire à son fonctionnement. L'endroit est vaste et une infinité de cadrages s'offrent aux yeux des visiteurs. Celui-ci a le mérite d'être unique : l'appareil est posé en équilibre sur le tronc d'un arbre immense, charrié par le courant lors des dernières crues dans la région. 

Au delà de son unicité, c'est le symbole transmis qui a retenu mon attention, et mon intention. Adepte de la pose longue, j'ai eu tendance à en user (de trop) sur des clichés où un temps de pose plus court aurait donné un bel effet. Ici, la pose longue suggère le temps qui passe, fuit, et ne revient pas. Comme pour cette scierie qui semble se reposer tranquillement, loin des sites ultra-fréquentés d'une Côte d'Azur à seulement quelques dizaines de minutes des lieux.

A noter sur place, le pont de fer, rouge profond, qui permet de saisir la magie des lieux depuis un autre point de vue. Bref, les cascades de l'Aille, un lieu à (re)découvrir ! 

Powered by SmugMug Log In