Château d'Aiguines au couchant - Benoît Thiault

Château d'Aiguines au couchant

Ce jour-là, avec ma comparse, nous étions partis dans l'idée de photographier les vautours du Verdon. Nous connaissions les spots et étions renseignés sur les heures où ils se nourrissaient ainsi que les endroits où nous pouvions les observer, téléobjectifs vissés aux boîtiers. 

Ce jour là, la route nous menant au principal spot était fermée à la circulation. Nous devions rebrousser chemin, faire un trop long crochet par la rive gauche du Verdon pour atteindre le fameux spot avant que les vautours ne disparaissent. 

Sur le chemin du retour, un "Oh, regarde par là", me fit stopper. Un puis deux, bientôt trois puis finalement une trentaine de vautours planaient au dessus du camping d'Aiguines ! Ce va-et-vient assez surprenant nous fit poursuivre à pied : les vautours ne faisaient pas que passer. Les rotations circulaires nous firent comprendre qu'un festin se déroulait à proximité. Pourtant, pas un troupeau de moutons ou un ensemble de proies en détresse pour une trentaine de vautours n'étaient aux alentours.

Le spectacle était beau. Plus nous nous rapprochions, plus il devenait odorant. Et pour cause : lorsqu'ils ne furent qu'à une dizaine de mètres de nous, nous nous penchions au dessus du précipice : un charnier de congénères fournissait la nourriture à ces oiseaux. Pendant 1h, nous avons déclenché sans cesse ! 

La nuit tombante, nous décidions de rejoindre les hauteurs du village pour en admirer le panorama et savourer notre émotion. Depuis la chapelle qui domine, la vue est splendide. Plutôt qu'une traditionnelle pose longue, je décidais de régler simplement et de laisser la magie de la lumière opérer.

Le cliché ci dessus est pratiquement sans post-traitement.  

Powered by SmugMug Log In